Règles du Jeu Les Loups-Garous de Thiercelieux

Le Loup-Garou est un jeu de stratégie qui vise pour les villageois à éliminer les loups-garous et à ces derniers d’éliminer les villageois. Il est idéal pour jouer en famille (6 joueurs minimum) et il est accessible aux enfants. Il va développer leur intuition et leur réflexion.

Âge : 10+
Joueurs : 6-24
30 min

Pour jouer au Loup-Garou il vous faut :

  • Le jeu de 24 cartes complet. Il est aussi possible de jouer au Loup-Garou avec un jeu classique de 32 cartes ou les villageois sont les cartes de trèfle, les loups-garous les cartes de carreau, le capitaine l’as de pique, le voleur le valet de trèfle. Cupidon le valet de coeur, la voyante la dame de trèfle, la petite fille la dame de coeur. La sorcière la dame de pique et le chasseur le valet de pique.
  • Une table ou un tapis de jeu.
  • Au moins huit joueurs.
règles du jeu loup garou

Comment se déroule une partie de Loup-Garou ?

Au Loup-Garou il y a neuf cartes différentes :

Les différentes cartes du jeu Loup-Garou

  • 4 cartes Loup-Garou : ils égorgent les villageois pendant la nuit et se font passer pour eux le jour.
  • 13 cartes simples villageois : chaque nuit l’un deux est égorgé par les loups-garous. Les villageois survivants doivent lyncher l’un des joueurs dans l’espoir d’éliminer un loup-garou.
  • 1 carte voyante qui aide les villageois sans être démasquée par les loups-garous.
  • 1 carte voleur qui, au premier tour peut être échangée contre l’une des deux cartes non distribuée.
  • 1 carte cupidon, avec laquelle le joueur titulaire doit désigner deux amoureux. Si l’un des deux meurt l’autre meurt de chagrin. Si les amoureux sont un loup-garou et un villageois ils jouent contre tous les autres joueurs.
  • 1 carte chasseur, qui autorise la personne qui la détient à tuer n’importe quel autre joueur s’il se fait tuer ou lyncher par un loup-garou.
  • 1 carte sorcière qui permet à son détenteur d’utiliser une potion d’empoisonnement et de guérison. Chaque potion doit n’être utilisée qu’une seule fois dans la partie. La sorcière peut utiliser les potions pour elle-même.
  • 1 carte petite fille. La personne qui l’a détient a le droit d’espionner les loups-garous une fois qu’ils ont désigné leur victime.
  • 1 carte capitaine dont le titulaire est élu par vote. Son vote compte désormais pour deux voix. En cas d’élimination il désigne son successeur.

Le déroulement de la partie de Loup-Garou

Une personne est désignée par tirage au sort pour être le meneur. Il ne participe pas au jeu mais mène la partie. Il est judicieux de désigner quelqu’un qui connaît déjà bien les règles. Il distribue à chaque joueur une carte personnage face cachée et une carte de vote. Chacun d’eux regarde sa carte sans la montrer aux autres et la garde dissimulée.

Puis le meneur endort le village. Les joueurs baissent la tête et ferment les yeux. Puis le meneur appelle différents personnages à entrer en scène :

  • Le meneur déclare : “Le voleur se réveille !”. Ce dernier ouvre les yeux et regarde, sans que les autres les voient, les deux cartes cachées du milieu. Il peut alors changer de personnage. Puis il referme les yeux.
  • Le meneur appelle ensuite cupidon. Le joueur concerné désigne deux joueurs (dont lui-même s’il le souhaite). Le meneur touche discrètement le dos des deux amoureux. Puis le joueur cupidon referme les yeux.
  • Le meneur appelle les amoureux qui se réveillent, se reconnaissent et referment les yeux.

Ces trois personnages sont sollicités seulement au premier tour.

A chaque tour suivant sont appelés :

  • La voyante. Elle ouvre les yeux et désigne un joueur à interroger. Le meneur lui montre la carte du joueur en question ou lui mime son personnage. La voyante referme les yeux.
  • Les loups-garous. Ils ouvrent les yeux et désignent une victime. Ils peuvent ruser et ne pas ouvrir les yeux pour ne pas être démasqués. Si la victime désignée est un loup-garou il meurt. Si aucun loup-garou n’ouvre les yeux ils meurent tous de faim. Le joueur qui est la petite fille peut les espionner discrètement (clignement des yeux par exemple), mais si elle se fait prendre elle meurt à la place de la victime désignée. Puis les loups-garous referment les yeux.
  • La sorcière. Le meneur lui montre la victime des loups-garous. Elle peut, ou non, utiliser ses pouvoirs pour décider de la guérison de la victime (pouce tendu vers le haut) ou de son empoisonnement (pouce tendu vers le bas).

Une personne est désignée par tirage au sort pour être le meneur. Il ne participe pas au jeu mais mène la partie. Il est judicieux de désigner quelqu’un qui connaît déjà bien les règles. Il distribue à chaque joueur une carte personnage face cachée et une carte de vote. Chacun d’eux regarde sa carte sans la montrer aux autres et la garde dissimulée.

Puis le meneur endort le village. Les joueurs baissent la tête et ferment les yeux. Puis le meneur appelle différents personnages à entrer en scène :

  • Le meneur déclare : “Le voleur se réveille !”. Ce dernier ouvre les yeux et regarde, sans que les autres les voient, les deux cartes cachées du milieu. Il peut alors changer de personnage. Puis il referme les yeux.
  • Le meneur appelle ensuite cupidon. Le joueur concerné désigne deux joueurs (dont lui-même s’il le souhaite). Le meneur touche discrètement le dos des deux amoureux. Puis le joueur cupidon referme les yeux.
  • Le meneur appelle les amoureux qui se réveillent, se reconnaissent et referment les yeux.

Ces trois personnages sont sollicités seulement au premier tour.

A chaque tour suivant sont appelés :

  • La voyante. Elle ouvre les yeux et désigne un joueur à interroger. Le meneur lui montre la carte du joueur en question ou lui mime son personnage. La voyante referme les yeux.
  • Les loups-garous. Ils ouvrent les yeux et désignent une victime. Ils peuvent ruser et ne pas ouvrir les yeux pour ne pas être démasqués. Si la victime désignée est un loup-garou il meurt. Si aucun loup-garou n’ouvre les yeux ils meurent tous de faim. Le joueur qui est la petite fille peut les espionner discrètement (clignement des yeux par exemple), mais si elle se fait prendre elle meurt à la place de la victime désignée. Puis les loups-garous referment les yeux.
  • La sorcière. Le meneur lui montre la victime des loups-garous. Elle peut, ou non, utiliser ses pouvoirs pour décider de la guérison de la victime (pouce tendu vers le haut) ou de son empoisonnement (pouce tendu vers le bas).

Le réveil du village

Le village se réveille et tous les joueurs ouvrent les yeux. C’est le moment de faire les comptes. Le meneur désigne la victime nocturne des loups-garous. Ce dernier révèle son identité et sort du jeu. S’il est chasseur il a le droit de répliquer en tuant un autre joueur qui est lui aussi éliminé. Si la victime est un amoureux l’autre membre du couple meurt aussi. Le jeu s’arrête là pour lui.

Puis un débat a lieu entre les joueurs pour choisir un joueur qui sera éliminé. Le but est ici pour les villageois de démasquer un loup-garou pour l’éliminer. Pour les loups-garous de rester masqués. Pour la voyante et la petite fille d’aider les villageois sans trahir leur identité. Et pour les amoureux de se protéger. S’il y a des égalités de vote c’est le vote du capitaine qui va désigner la personne qui devra sortir du jeu. Dans le cas où il y a encore des personnes à égalité on revote. Le joueur désigné sort alors du jeu.

Le jeu du loup-garou se poursuit ensuite avec les appels de la voyante, des loups-garous et de la sorcière. Puis du réveil du village et du vote. Et ainsi de suite jusqu’à la victoire des villageois (tous les loups-garous sont éliminés) ou des loups-garous (tous les villageois – jusqu’à l’avant-dernier – sont éliminés).

Comment gagner une partie de Loup-Garou

Pour gagner une partie de Loup-Garou, il faut éliminer tous les loups-garous si l’on est villageois. Et tous les villageois (jusqu’à l’avant-dernier) s’il l’on est loup-garou. Ce jeu fait appel à la réflexion et à la tactique et vous fera passer un bon moment en famille ou entre amis.

Mettez en pratique les règles du jeu Loup-Garou